Auteur : Naja

Odin aux longues rênes : la pesade

L’emploi des longues rênes

Le travail aux longues rênes est peu abordé dans les ouvrages d’équitation, et encore moins dans les ouvrages de dressage. Lorsqu’il est mentionné, il l’est dans le cadre d’une préparation à l’attelage ou d’une présentation raffinée du cheval dressé. Philippe Karl entend, avec cet ouvrage concis mais précis, donner les clés nécessaire au dresseur pour lui permettre d’utiliser les longues rênes tout au long de la progression du cheval dans le dressage.

Don't shoot the dog, Karen Pryor

Don’t shoot the dog! comprendre et utiliser le renforcement positif – partie 1

Le renforcement positif est un outil formidable qui a sa part dans l’arsenal de l’homme de cheval. Ses applications sont nombreuses : vie quotidienne avec le cheval, infirmierie, équitation. De mon expérience, il agit comme un véritable facilitateur de communication qui enrichit la relation humain-cheval lorsqu’il est utilisé à bon escient, avec patience et persévérence. « Don’t shoot the dog! » est le meilleur ouvrage que je connaisse et le plus complet sur le sujet du renforcement positif. L’auteur a travaillé avec des chevaux et présente occasionnellement au cours du livre des exemples d’applications avec des équidés, mais le sujet n’est pas exclusivement équin. L’ouvrage est en anglais, non traduit en français à l’heure actuelle. Editeurs, traduisez-le ! Ce livre est bigrement utile, drôle, indispensable. En attendant une traduction, j’ai le très grand plaisir de présenter dans cet article la première partie de mon résumé francophone. 1 – Le renforcement : mieux que la récompense Définition du renforcement Un renforcement est n’importe quoi qui, se produisant en conjonction avec un comportement, rend à accroître ou à décroître la …

Le-roman-de-lecuyere

5 romans équestres oubliés

Retour des  beaux jours = lecture de romans équestres, allongée dans l’herbe fraîche. Voilà une équation printanière à laquelle je ne déroge pas. Les Souvenirs équestres de François Baucher vous ont laissé sur votre faim ? Vous connaissez par coeur le Milady de Paul Morand ? Vous avez déjà relu tout Jean-Louis Gouraud ? Vous êtes en manque d’une émotion équestre littéraire nouvelle, mais qui conserve le charme de ces temps passés où le Cheval, c’était tout dans une vie ? Dans cet article, je vous dévoile quelques trésors oubliés que j’ai eu la chance de découvrir sur Gallica (ou ailleurs). Le comte de Lancosme-Brèves, par Henri Navelet Un petit bouquin de 80 pages plein d’illustrations, qui raconte la vie fabuleuse du Comte de Lancosme-Brèves à coups de prouesses fantastiques du type : « On le vit à Paris descendre de l’Etoile aux Tuileries sur un cheval sans bride, galopant à rebours avec la vitesse qu’un bon trotteur atteignait à peine. »Le comte de Lancosme-Brèves, Henri Navelet Ou encore : « Un jour, il gagna le prix d’une course de 32 kilomètres (32 …

10055117555_fa276ff8af_o

De la nuance entre dresser un cheval et éduquer un cheval

Un article de réflexion de l’excellent blog « Juste avec mon cheval » m’a fait, justement, réfléchir. Je trouve que le sujet est passionnant, et je me permets donc d’exposer ici à mon tour ma propre réflexion, en toute humilité. L’article en question est : éducation ou dressage, quelle différence ? Dans l’article, les rôles de l’éducation et du dressage se répartissent grosso-modo comme suit : Education = enseignement au cheval d’un bon comportement vis à vis de l’homme = travail à pied Dressage = enseignement au cheval de son métier de cheval, c’est à dire obéir aux demandes de son cavalier = travail en selle A cette vision, j’oppose la suivante : Education = respect de l’homme, capacité à faire connaître son point de vue d’une façon qui n’est pas dangereuse ni risquée pour l’homme (l’homme a bien entendu de son côté le devoir d’être suffisamment à l’écoute pour entendre le point de vue du cheval avant que celui-ci ne se sente contraint de « crier », mais je passe sur le sujet, qui n’est pas du tout le propos de cet article) Dressage = …

liebster-award

Liebster awards 2017

Thebaine.fr a l’honneur d’avoir été doublement nominé aux liebster awards 2017 🙂 Pour ceux qui ne connaissent pas, le Liebster award est, comme son nom ne l’indique pas, un tag qui permet aux blogueurs d’envoyer de l’amour à d’autres blogs et de les faire découvrir à leurs lecteurs. Le principe est de répondre aux 11 questions du bloggueur qui vous a taggué, et de poser ensuite 11 nouvelles questions à 11 blogueurs auxquels on voue une adoration absolue et que l’on veut faire connaître à tout le monde. Les questions de Equestrement Merci pour cette nomination à Mathilde de Equestrement, dont les premiers articles sont prometteurs. Pourquoi ce blog ? Pour apporter ma petite contribution au monde en promouvant ce en quoi je crois. Si tu devais inclure deux habitudes dans ton quotidien, ce serait lesquelles ? Noter mes rêves tous les matins Manger des oeufs brouillés et des légumes au petit dej, plutôt que mon muesli habituel. Peut-être que j’y arriverais un jour. Décris-toi en trois mots Passionnée, curieuse, active Quel est ton article préféré ? Toujours celui qui est en …

muscu-sans-materiel-au-feminin-4-couv

Fitness pour cavalier pressé et fauché

Petite digression des livres d’équitation, sujet plus personnel : je vous présente aujourd’hui un livre de musculation (pour humain), et comment il a amélioré ma vie de cavalière. Ma petite histoire en quelques mots La bougeotte et le sport a toujours fait partie de ma vie, de façon plus ou moins intense, avec des pauses occasionnelles. Quand j’ai fait l’acquisition de mon cheval, j’ai progressivement arrêté mes autres activités sportives pour lui consacrer la majorité de mon temps de loisir.

baucher-partisan-au-piaffer

Les pages disparues des Souvenirs équestres de Baucher

Vous aimez les histoires de chevaux et d’équitation, les ouvrages brefs, les manuscrits anciens, les livres joliment illustrés ? En guise d’interlude, entre deux résumés denses, j’aimerais faire découvrir un tout petit ouvrage délicieux à lire. Installez-vous sous une couette (de rigueur en cette saison) avec un thé chaud et votre meilleur ordinateur. Je ne vais pas résumer ce petit livre. D’abord parce qu’il est si court que vous aurez plus vite fait de le lire directement. Ensuite parce qu’il est si impeccablement synthétique que le résumer ne ferait que lui ôter toute sa substance. Voici tout de même une brève présentation (sans spoilers) : trois chevaux qui ont marqué la carrière de Baucher sont présentés. À travers ces Souvenirs équestres, vous découvrirez les difficultés initiales de chaque cheval, et ce que le dressage leur a permis d’accomplir. Pour chaque cheval, 8 descriptions, assorties chacune d’une illustration. Les descriptions sont manuscrites, de cette élégante écriture soignée que seuls ceux qui n’ont connu que le papier sont capables. >>> Cliquez sur ce lien pour télécharger « Souvenirs équestres » de …

Travail en main : Malcolm et Oliver Hilberger

Le travail en main, par Olivier Hilberger

Très peu de livres aujourd’hui mentionnent – qui plus est approfondissent – le travail en main. Oliver Hilberger comble ce manque avec son ouvrage « Le travail en main – Améliorez la souplesse et la confiance de votre cheval« . Dans ce livre, il détaille les fondamentaux du travail en main et la progression en basse école.

principes-classiques-nuno-oliveira

Principes classiques, par Nuno Oliveira

J’ai le plaisir de vous partager, sous la forme d’un résumé, l’un des textes de maître Nuno Oliveira : Principes classiques de l’art de dresser les chevaux. L’ouvrage est concis et agréable à lire. Si vous ne connaissez que peu le dressage classique, vous y trouverez une excellente introduction à la progression et au travail du cheval. Si vous baigné déjà dedans, il offre une vue de la philosophie générale à suivre pour continuer à progresser.

marijke-de-jong

Querelles dans le monde du cheval : acceptons de ne pas être d’accord

Un cavalier orienté « classique » entame une discussion avec un cavalier de concours sur facebook… Comment ça, vous connaissez la fin ? Le scénario est classique, se retrouve sur sur tous les réseaux sociaux comme IRL et comme dirait l’autre « ça n’a jamais participé à un débat sur le Rollkür et ça se dit cavalier ». Querelles et chicaneries entre cavaliers sur tel ou tel enseignement, telle ou telle pratique, tel ou tel façon d’en arriver à un mouvement ou à un autre : voilà le lot du monde équestre aujourd’hui. J’ai le plaisir de vous présenter ma traduction d’un article de Marijke de Jong, fondatrice de Straightnesstraining.com, enseignante à l’international et sur internet. Présente sur la toile depuis longtemps, elle a des billes pour traiter le sujet de l’appréhension des diversités d’opinion entre cavaliers avec une grande clairvoyance, et j’ai jugé indispensable de le partager.