Auteur : Naja

illustration-equilibre-rectitude

Pierre Beaupère : Rectitude

« Le but du dressage est uniquement, à mes yeux, de comprendre que le cheval sait déjà tout faire sans nous. Le but est simplement de l’aider en permanence à garder son équilibre alors que nous le gênons par notre poids. Le but du dressage est de chercher cet état d’harmonie, cet état de grâce où nous ne sommes plus un fardeau pour lui. »Équilibre et rectitude, Pierre Beaupère Cet article résume la seconde partie du livre « Equilibre et Rectitude », de Pierre Beaupère. La première partie « Equilibre » est résumée dans cet article sur le blog Horse-connect.fr.

Pierre Beaupère photographié par Céline Brabant

Pierre Beaupère : Equilibre

J’ai le plaisir de vous annoncer que mon tout premier article invité est publié sur Horse-connect.fr : il s’agit de la première partie du livre de Pierre Beaupère « Equilibre et Rectitude« . Cette première partie concerne donc l’équilibre. On y découvre les notions de position du cavalier (et comment la travailler), de contrôle, de décontraction et d’impulsion (et quelques uns des exercices préconisés par Pierre Beaupère pour progresser avec notre cheval). Un dernier de l’équilibre, consacré au travail spécifique du galop, est également résumé. Découvrez la première partie de ce livre sur Horse-connect.fr : L’équilibre, par Pierre Beaupère. La seconde partie sera publiée sous peu sur Thébaine.fr. Bonne semaine à tous 🙂 Crédit photo : Pierre Beaupère photographié par Céline Brabant

eduquer-son-oeil-dressage-equitation

S’instruire et éduquer son oeil : deux chaînes Youtube essentielles

Se coltiner des pages de théories, c’est bien beau mais ça ne suffit pas. Il faut aussi apprendre à distinguer le mouvement juste de celui qui gêne, comprendre comment les bons cavaliers réussissent, et quelles sont les écueils à éviter. Dans le Cheval d’amateur, Beudant nous recommandait d’observer le plus possible, notamment les autres cavaliers. Nous avons une chance fabuleuse par rapport à lui : grâce à la prolifération de vidéos sur internet, nous avons la possibilité d’observer autant qu’on veut le meilleur comme le pire de l’équitation.

etienne_beudant_le_cheval_damateur

Le Cheval d’amateur, par Beudant

« L’équitation dite de manège n’est donc pas incompatible avec l’équitation d’extérieur, elle lui est, au contraire, indispensable. » Le cheval d’amateur, Étienne Beudant Connaissez-vous ce livre de « L’écuyer Mirobolant » ? Cette semaine, je vous présente sous forme d’infographique le premier livre du capitaine Etienne Beudant : Le cheval d’amateur.

buffalo_bill_wild_west_chevaux_football

Objectif 2017 : progresser et partager – Cavalcade des blogs

Vous avez ces périodes de flottements où ces objectifs sont vagues voire inexistants. Et puis vous avez ces autres périodes, celles où tout s’éclaire et les morceaux de votre vie s’imbriquent parfaitement les uns aux autres. Perso, je suis en plein dans le deuxième cas, et je l’ai matérialisé par le lancement de Thebaine.fr en cette fin d’année 2016. Le fil rouge de mon année 2017 sera dans la continuité : comment devenir la meilleure cavalière que je puisse être ? Avec mon cheval, je me tourne vers une communication en finesse, que ce soit dans le travail monté ou à pied. Je cherche à perfectionner mes aides pour les rendre de plus en plus subtiles. Je veux explorer la possibilité de l’équitation « au souffle de la botte« , voire par la pensée. Pour y arriver, je veux travailler en prenant mieux conscience de mon corps et de celui de ma monture ; en reprenant les exercices de base, ceux que l’on connaît par cœur, en réduisant mes aides, en économisant mes mouvements, et en observant mieux les réactions de mon cheval. Je veux aussi intégrer un travail …

dressage-methodique-du-cheval-faverot-de-kerbrech

Dressage méthodique du cheval

Voilà un livre qu’il me tient à cœur de comprendre et d’assimiler car mon enseignant est bauchériste, et le travail que je fais avec ma jument grâce à lui est largement tiré du bauchérisme. « Dressage méthodique du cheval » décrit la marche générale à suivre pour dresser un cheval en mode bauchérisme deuxième manière. Je préciser « marche générale » car dans l’avant-propos, Faverot de Kerbrech précise (en parlant de Baucher) :

parler-au-cheval

Comment apprendre plus de 180 mots à un cheval

Danièle Gossin a enseigné à Dalame, sa trotteuse (trottou powa), 181 termes et expressions. Mieux : elle était capable de les combiner en phrases. Dans son livre « Parler au cheval et être compris« , elle explique comment elle y est parvenue, et les découvertes étonnantes sur les capacités linguistiques du cheval qui ont découlé de l’expérience. Ce faisant, elle nous donne aussi les clés d’une meilleure compréhension du cheval et du développement de son intelligence.

carre-de-la-gueriniere

L’école de cavalerie – partie 2

Suivez ce lien pour lire la première partie du résumé de l’Ecole de cavalerie. Si certains mots vous échappent au cours de la lecture, sachez que les définitions se trouvent dans le premier article. N’hésitez pas à vous y référer, voire à vous rendre directement à la source : Lire L’école de cavalerie sur Gallica. Chapitre 9 – De la nécessité du trot pour assouplir les jeunes chevaux & de l’utilité du pas « Il faut le renvoyer à l’écurie avec la même gaîté qu’il en est sorti. »

La constellation des grands écuyers français

La constellation des écuyers français

René Bacharach a dressé une constellation des écuyers français. Il l’a sobrement appelé, pour faire plus sérieux sans doute, le tableau synoptique des écuyers de tradition française. Moi, je vois surtout des tas d’étoiles. Pour le voir en entier, cliquez sur ce lien : tableau synoptique des écuyers de tradition française Ce tableau est aimablement partagé par la communauté des écuyers de tradition française. J’en parle pour le plaisir de publier des étoiles sur mon blog naissant. Et aussi parce que, comme tous ces vieux bouquins scannés et publiés sur Gallica, je trouve qu’il mérite d’être connu. C’est un chouette travail, vraiment. Très élégant. À chaque écuyer son étoile. Il paraît que la taille d’une étoile correspond à la qualité de l’écuyer qu’elle couronne. Les étoiles de Baucher et Beudant sont les plus grosses, et j’ai l’impression qu’elles sont de la même taille. Il paraît aussi que lorsqu’il a montré son tableau à un écuyer du cadre noir, celui-ci l’a étudié attentivement et puis il a dit « Je vois deux erreurs dans votre tableau. Ah bon, lesquelles ? a demandé Bacharach Je plaisantais, a répondu …